L’apiculture désigne la domestication et l’élevage des abeilles. Cette technique permet d’obtenir du miel, de la cire, de la gelée royale, mais également du pollen et de la propolis. Pour réussir ce type d’élevage, une ruche est indispensable. En effet, elle assure le bien-être des abeilles et la réussite de votre projet. De plus, la ruche facilite la collecte du miel par l’apiculteur. Ainsi, lorsque vous vous lancez dans l’apiculture, vous pouvez envisager de construire vous-même vos ruches. Pour y arriver, il faut respecter certaines règles pour protéger la vie des abeilles. Voici donc comment réaliser soi-même sa ruche.

Connaître les différentes parties d’une ruche

Avant de passer à la réalisation d’une ruche, il est essentiel de connaître les parties qui composent sa structure. Une ruche qui va optimiser votre production doit être composée des parties suivantes.

  • Un support et un plancher

Le support va permettre de positionner la ruche au-dessus du sol. Vous pourrez à cet effet utiliser une table, un banc ou encore une planche. Quant à lui, le plancher sert de base à la structure de la ruche. À partir du plancher, les abeilles pourront entrer et sortir de la ruche.

  • Un réducteur d’entrée et une hausse

Le réducteur d’entrée est une pièce de bois permettant de rétrécir l’entrée de la ruche par le plancher. Aussi, ce morceau de bois va permettre d’éviter que les insectes nuisibles accèdent à la ruche. Par contre, la hausse constitue la partie la plus large de la ruche. C’est là que les abeilles vont se loger.

  • Les cadres pour la hausse et la chambre de la reine

Les cadres pour la hausse vont servir de support aux abeilles pour fixer la cire. En ce qui la concerne, la chambre de la reine est une planche avec de petits trous. Ces derniers laissent passer les ouvriers, mais bloquent la reine. Ainsi, la reine pourra pondre sans abîmer le miel.

Par ailleurs, il faut aussi un support de miel pour recueillir le miel produit par les abeilles, mais également des couvercles intérieurs et extérieurs pour protéger la ruche. Vous savez maintenant tout sur les parties de la structure d’une ruche. Vous êtes prêt pour commencer la construction de votre ruche.

Acheter les matériels

Pour commencer la construction de la ruche, vous devez au préalable acheter les matériels nécessaires. Toutefois, vous devez prendre le soin d’acheter tous vos matériels dans un magasin spécialisé dans l’apiculture. Cette précaution va vous aider à mieux protéger la vie des abeilles. Outre cela, vous allez construire une ruche qui va durer dans le temps et votre élevage va produire du miel de bonne qualité. Lors de l’achat, plusieurs possibilités s’offrent à vous. D’une part, vous pouvez acheter un kit complet de ruche et le monter vous-même. Cependant, vous devez savoir que cette option est coûteuse. D’autre part, vous pouvez acheter les différentes parties de la ruche séparément et les monter par la suite.

Vous pouvez également, acheter du bois et fabriquer tout seul votre ruche. Pour cette dernière option, veillez à acheter du bois non traité pour ne pas mettre en danger votre élevage. Achetez également des clous, de la colle à bois, des vis à bois et un grillage fin, si vous souhaitez avoir un plancher en grillage comme base de la ruche. Par ailleurs, sachez que les cadres pour le support de miel sont laborieux à fabriquer tout seul. De même, il est un peu difficile de fabriquer les couvercles internes et externes d’une ruche. De ce fait, vous pouvez acheter ces deux supports sur le marché pour les monter après sur les autres éléments. Une fois les matériaux achetés, commencez la création de la ruche.

Commencer la construction de la ruche

Cette étape consiste à réaliser soi-même chaque partie composante de la ruche. Vous êtes exempté de cette étape si vous aviez pris l’option d’acquérir le kit complet de ruche ou celle d’acheter les différentes parties dans le commerce.

Réaliser les hausses de la ruche

Pour la construction des hausses, vous devez choisir la mesure des planches pour obtenir la taille qui vous convient. La hausse d’une ruche se compose que de 4 côtés. Elle doit avoir deux côtés courts et deux autres plus longs. Après avoir pris les mesures, découpez le bois en fonction de ces dernières. Pour joindre les pièces de bois après la découpe, faites des joints à chaque bord. Vous avez le choix entre réaliser des extrémités en encoche, en languette ou en queue-d’aronde. Optez pour la méthode que vous maîtrisez pour fabriquer aisément les joints des bords.

Construire les supports à miel

Pour la création des supports à miel, vous avez le choix entre un support peu profond et moyennement profond. Cependant, la mesure des supports à miel doit rester la même que celle des hausses. Ceci veut dire que les supports à miel doivent posséder deux petits côtés et deux grands côtés. Découpez le bois en suivant les mêmes mesures. Maintenant, faites des joints à chaque bord des pièces de bois. Suivez la même technique que celle utilisée pour réaliser les joints des hausses.

Construire le plancher avec un réducteur d’entrée

Pour un plancher en bois, gardez les mêmes mesures que les hausses. Toutefois, les bords des bois du plancher doivent être relevés d’au moins 1 cm. L’entrée du plancher doit être adaptée à chaque période de l’année. Optez pour un réducteur d’entrée de 2 cm pour l’été et d’un centimètre pour l’hiver. Pour un plancher fait avec du grillage fin, prenez les mêmes dimensions que la hausse. Le grillage en lui-même va servir de réducteur d’entrée.

Assembler les différentes parties de la ruche

La dernière étape consiste à procéder à l’assemblage des différentes parties de la ruche fabriquées soi-même ou celles achetées. Pour former les hausses de la ruche, associez les lamelles de bois coupées à cet effet entre elles. Faites-en de même avec les lamelles de bois pour constituer les supports à miel. Pour le faire, utilisez la colle à bois que vous avez achetée. Appliquez une couche de colle à chaque bord des morceaux de bois coupés. Ensuite, collez les différentes pièces de bois de sorte à former une boîte.

Laissez la colle sécher et plantez des clous à chaque extrémité pour rendre plus solide l’assemblage. Par la suite, réunissez chaque partie les unes sur les autres depuis le plancher. Pour terminer, installez les couvercles de la ruche. À votre convenance, vous pouvez appliquer de la peinture pour rendre plus étanche votre cruche. Privilégiez cependant une peinture blanche et non toxique.

Notez ceci